Le pin blanc

par Diane Barriault

Pinus strobus

 

Le pin blanc est le plus grand arbre de l’est du Canada. Sa croissance est rapide et, s’il atteint généralement 30 à 35 mètres de hauteur on peut rencontrer des individus de près de 90 mètres. Sa silhouette est caractéristique avec un port pyramidal et de longues branches horizontales. Son bois, facile à travailler, est le bois d’œuvre le plus recherché. Il servait autrefois à la fabrication de mâts de voiliers. Il produit des cônes allongés, étroits et pétiolés qui persistent sur l’arbre parfois plusieurs mois après leur ouverture. Les arbres âgés, dont l’écorce est épaisse, peuvent survivre à la plupart des incendies de forêt et le feu favorise même la survie de l’espèce en éliminant la concurrence végétale.

Généralement on compte cinq aiguilles par faisceau

Photo : Diane Barriault

Photo : Diane Barriault

Les cônes sont allongés, étroits et pétiolés

On voit également ici l’écaille et la graine

Photo : Diane Barriault

Les fleurs mâles produisent un pollen abondant au printemps

Photo : Diane Barriault

Vieil arbre souvent dominants par sa hauteur

 

Photo : Richard Pelletier