Le hêtre à grandes feuilles

Par:  Diane Barriault

Fagus grandifolia

On reconnaît facilement le hêtre à son écorce lisse et grise ainsi qu’à ses bourgeons allongés et pointus. Il peut atteindre 25 mètres de hauteur et vivre 200 ans. En forêt, son tronc est droit et dégarni à la base, mais en milieu ouvert, il déploie des branches sur la partie basse de son tronc.

Les feuilles du hêtre sont dentées, à nervures nombreuses, droites et parallèles, chacune aboutissant à une dent. Leur texture est lisse, un peu comme du papier ciré. Les feuilles persistent sur l’arbre l’hiver, surtout chez les jeunes individus. Le hêtre à grandes feuilles fleurit au printemps produidant des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même arbre. Ses fruits, appelés faînes, sont des noix comestibles recouvertes d’un brou à épines courtes. Plusieurs oiseaux et mammifères en raffolent. Cet arbre commence à produire des fruits en quantité à partir de l’âge de 50 ans seulement; la production est plus abondante certaines années. Les fruits tombent à l’automne et les graines germent dès le printemps suivant. Les jeunes pousses sont comestibles.

La survie à long terme de nos hêtres est malheureusement menacée, car il est victime de la maladie corticale du hêtre. Celle-ci résulte de l’interaction d’un insecte, la cochenille du hêtre (Cryptococcus fagisuga), et de deux champignons pathogènes (Neonectria faginata et Neonectria galligena). Les blessures causées  sur les troncs par l’insecte sont les portes d’entrée pour les spores du champignon. L’infestation par la cochenille se manifeste par la présence sur l’écorce de petites boules blanches, d’apparence laineuse,  sécrétées par l’insecte pour protéger ses larves. L’infection par le champignon se manifeste  par la présence de plaques rouge orangé. La cochenille a été introduite accidentellement en Nouvelle-Écosse lors de l’importation de bois de hêtres infectés provenant d’Europe. Elle a été détectée au Québec en 1965, puis s’est rapidement propagée.

Écorce lisse et grise

Photo : Diane Barriault

Feuilles dentées à nervures parallèles et fruit épineux

Photo : Diane Barriault

Les fruits (faînes) ouverts à l’automne

Photo : Diane Barriault

En hiver, bourgeons allongés et pointus et feuilles desséchées

Photo : Diane Barriault

Symptômes de la maladie corticale du hêtre:

boules blanches sécrétées par la cochenille et plaques rouges causées par la prolifération du champignon

Photo : Diane Barriault