L’osmonde de Clayton, l’osmonde royale et l’osmonde cannelle

Par:  Carole Beauchesne

Osmunda claytoniana, Osmunda regalis var. spectabilis

Osmundastrum cinnamomeum

Une osmonde c’est bien, trois, c’est mieux! L’osmonde de Clayton, l’osmonde royale et l’osmonde cannelle sont de belles et grandes fougères qui comptent parmi les premières à apparaître au printemps. Elles sont assez facilement reconnaissables grâce à leurs fructifications : chez l’osmonde de Clayton celles-ci sont placées au milieu d’une fronde, chez l’osmonde royale elles se trouvent au bout d’une fronde, tandis que chez l’osmonde cannelle, elles sont complètement séparées et situées au centre de la couronne des frondes stériles.

C’est en forêt, en bordure des lacs et des cours d’eau que s’observent les plus belles colonies d’osmondes. L’osmonde cannelle préfère cependant davantage d’ombre et l’osmonde royale prolifère mieux dans les milieux humides

Chez les trois espèces d’osmonde, les sporanges ne sont pas rassemblés en sores, contrairement à la plupart des fougères, mais sont plutôt rattachés individuellement par un pédicelle et groupés sur la fronde fertile. Après ouverture, les sporanges deviennent bruns et se désagrègent. Les spores ne survivent pas longtemps (un peu plus d’une semaine) et doivent germer rapidement après avoir atteint leur maturité sinon elles meurent.

Les racines des osmondes sont nombreuses, noires, très robustes, et regroupées. Chez les plants plus âgés, le rhizome, surmonté de la base d’anciennes tiges, peut s’élever jusqu’à 30 cm au-dessus du sol. Regardez bien où vous marchez! Ce rhizome fournit une fibre extraite par trempage et broyage qui, après séchage, sert à la fabrication de vêtements, de cordages, de filets, de nattes et de paniers. Il est aussi utilisé en horticulture comme support pour les orchidées.

Sur le continent américain, l’osmonde cannelle et l’osmonde royale sont présentes jusque sous les tropiques. Seule l’osmonde de Clayton est propre à l’est de l’Amérique du Nord. Quant à l’osmonde royale, on trouve une autre variété en Europe.

Osmonde de Clayton, crosses au printemps

Photo : Diane Barriault

Osmonde de Clayton, fructifications au milieu de la fronde

Photo : Diane Barriault

Fructifications chez l’osmonde royale

Photo : Diane Barriault

Fructifications sur des tiges distinctes au centre de la couronne

Photo : Diane Barriault