Plantes des sous-bois

par: Diane Barriault

Les sous-bois ombragés de nos forêts abritent de petites plantes discrètes. Certaines se remarquent tôt au printemps lorsque la couverture de neige s’amincit, ou tard à l’automne avant les premières chutes de neige importantes. En effet, leur feuillage persistant tranche sur le décor environnant et les fruits rouge vif du thé des bois et du pain-de-perdrix sont particulièrement voyants. On les trouve dans les forêts mixtes denses sous les conifères ou associées aux mousses où elles forment parfois des colonies étendues.

Ces plantes fleurissent plus tard que les fleurs printanières et portent de petites fleurs qu’on gagne à observer de près pour en découvrir toute la beauté. Elles sont bien adaptées aux lieux ombragés. Certaines comme la chimaphile et les pyroles tirent une partie de leur énergie grâce à une symbiose qu’elles établissent avec des champignons et des arbres de leur environnement immédiat. D’autres, complètement dépourvues de chlorophylle comme les monotropes et l’épifage obtiennent tous leurs nutriments de leurs hôtes.