L’arabette à fruits réfléchis

Par:  André Sabourin

Boechera retrofracta

Cette plante herbacée de la famille des Brassicacées (ou Crucifères) se caractérise par ses fruits réfléchis, des siliques qui sont, comme son nom l’indique, recourbés vers le sol. Ce caractère n’est pas fréquent dans la famille et même chez les plantes herbacées en général. Même les petites fleurs blanches sont plus ou moins pendantes. C’est une plante bisannuelle ou vivace qui forme la première année de très belles rosettes de feuilles grisâtres, couvertes de petits poils en forme d’étoile.

L’arabette à fruits réfléchis est rare au Québec car son habitat est rare. À Prévost, celui-ci consiste en des fissures de rochers dénudés et des talus d’éboulis composés de fines particules, de gravillons, de cailloux ou de blocs de nature calcaire. Cet habitat exposé à la lumière sur un versant sud-ouest est très sec.

Le  Québec est la limite orientale de son aire de répartition globale. Sa principale zone de concentration est localisée dans les montagnes de l’ouest du continent. On pense que la plante est une relique datant d’après la dernière glaciation, alors que la forêt n’avait pas encore envahi nos régions et que le climat était plus froid.

Pour toutes ces raisons on peut affirmer que l’arabette à fruits réfléchis est la plante la plus extraordinaire de la flore du massif des falaises. Sa découverte en 1985 est à l’origine du projet de conservation des escarpements, aussi appelés falaises.

Photo : Denis Paquette

Fruits et habitat

Photo : Denis Paquette

Rosette de feuilles

Photo : Denis Paquette