L’uvulaire à grandes fleurs

Par:  Diane Barriault

Uvularia grandiflora

Espèce d’ombre et de sols riches, l’uvulaire fleurit en mai. Ses fleurs jaune pâle aux tépales (sépales et pétales) délicatement tordus pendent au bout de tiges rassemblées en touffes. Entre une et trois fleurs apparaissent séquentiellement sur une même tige.  Les feuilles sont sessiles et paraissent transpercées par la tige.  Au moment de la floraison, les feuilles de l’uvulaire ne sont pas complètement déployées et donnent une apparence flétrie à la plante. La floraison dure environ deux semaines. Le fruit est une capsule de forme pyramidale qui mûrit lentement jusqu’en août. Les plants qui fleurissent atteignent 20 à 50 cm de hauteur.

Seulement 5 % environ des individus fleurissent et moins de 2 % produisent des graines qui sont dispersées par les fourmis. Il faut plusieurs années de croissance à partir de la graine pour obtenir un plant capable de fleurir. Cependant, 60 à 70 % des plants se reproduisent de façon végétative. En effet, cette plante vivace à rhizome très court se multiplie en émettant des stolons à l’extrémité desquels se développent des racines puis, un rhizome et une tige.

En 2005, l’uvulaire à grandes fleurs a été désignée espèce vulnérable à la cueillette commerciale. Ce n’est pas une espèce fréquente mais elle est présente dans le massif des falaises, pour notre plus grand ravissement.

L’apparence flétrie au moment de la floraison

Photo : Diane Barriault

Les tépales jaunes délicatement tordus

Photo : Diane Barriault

Le fruit est une capsule de forme pyramidale devenant jaune à maturité

Photo : Diane Barriault