Accueil-3_Claude-Bourque-2015

Le CRPF

Né d’une initiative citoyenne rassembleuse et mobilisatrice, le Comité régional pour la protection des falaises œuvre depuis 2003 pour la protection et l’utilisation écoresponsable d’un territoire de 16 km², doté de caractéristiques écologiques justifiant sa conservation, comprenant et s’étendant derrière les escarpements de Piedmont, de Prévost et de Saint-Hippolyte.

Devenir membre

ACTUALITÉS

Dernières chroniques du CRPF:

Faune en détresse

Crédit photo: Diane Barriault

Les deux articles publiés en septembre et octobre dans le cadre de la chronique du CRPF portaient sur le déclin de la biodiversité. Le premier article s’est attardé à illustrer, avec des exemples concrets, comment les changements climatiques ont des effets dévastateurs sur la faune. Le deuxième article montre comment les réserves naturelles, comme celle du CRPF, peuvent aider à mitiger ces effets.

Pour lire le premier article, cliquer ici.

Pour lire le deuxième article, cliquer ici.

Pour lire l’infolettre du mois de septembre 2022, cliquez ici.

SENTIERS


Sentiers écologiques ouverts


Bonne randonnée!

 

Pour de l’information sur la réserve naturelle Alfred Kelly, propriété de Conservation Nature Canada : https://www.natureconservancy.ca/fr/nous-trouver/google-trekker/alfred-kelly-nature-reserve-FR.html

Question de flore:

Qu’est-ce qui différencie les sapins, les épinettes et les pruches?

Sapin baumier:

  • Le conifère le plus fréquent dans le sud du Québec
  • Ses aiguilles sont aplaties et ne roulent pas entre les doigts
  • Ses cônes sont dressés sur les rameaux les plus hauts
  • Vit jusqu’à 150 ans
  • Pour lire l’article portant sur le sapin baumier, cliquer ici

Épinette blanche:

  • Ses aiguilles sont quadrangulaires et peuvent donc rouler entre les doigts
  • Ses cônes pendent des branches
  • Vit jusqu’à 200 ans
  • Pour lire l’article portant sur l’épinette blanche, cliquer ici

Pruche du Canada:

  • Ses aiguilles sont plus courtes que celles du sapin et elles sont aplaties donc ne roulent pas entre les doigts
  • Ses cônes s’attachent à l’extrémité des branches
  • Vit jusqu’à 600 ans
  • Pour lire l’article portant sur la pruche du Canada, cliquer ici