Le quatre-temps

Par:  Diane Barriault

Cornus canadensis

Le quatre-temps est une petite plante couvre-sol qui forme parfois des massifs étendus. On le trouve dans les sous-bois de conifères moyennement ombragés. Il dépasse rarement 15 cm de hauteur.

Le quatre-temps s’étend par ramification et allongement de son rhizome. Il se reproduit aussi par graines. À partir d’une graine, il met trois ou quatre ans avant de fleurir. Les plantes qui fleurissent ont six feuilles, celles qui ne fleurissent pas, seulement quatre. Ce qu’on prend généralement pour une seule fleur blanche est un ensemble de quatre bractées. Les vraies fleurs, au nombre de 15 à 25, sont petites avec des pétales jaune pâle et un pistil violet. Elles se trouvent au centre des bractées. Une caractéristique particulière des fleurs est qu’elles sont soit totalement fermées, soit complètement ouvertes. Il suffit qu’un insecte se pose sur la fleur mature pour que celle-ci s’ouvre de façon explosive en moins d’une milliseconde.

Le fruit est une petite drupe rouge, mature en août. Il persiste parfois sur la plante jusqu’aux premières neiges. Il sert de nourriture aux oiseaux et aux petits rongeurs. Il est comestible et était consommé par les Amérindiens.

Seuls les individus à six feuilles fleurissent

Photo : Diane Barriault

Fleurs nombreuses entourées de quatre bractées blanches

Photo : Diane Barriault

Fleurs au pistil violet au centre des bractées

Photo : Diane Barriault

Les fruits matures à l’automne

Photo : Diane Barriault