Le lycopode dendroïde, le lycopode de Hickey et le lycopode obscur

Par:  Carole Beauchesne

Dendrolycopodium dendroideum,
Dendrolycopodium hickeyi,
et
Dendrolycopodium obscurum.

Voici des représentants des lycophytes croissant dans le massif des falaises qui ressemblent tout à fait à de jeunes pousses de conifères. Sous une même apparence de petits arbres se cachent cependant trois espèces que vous pouvez différencier au toucher: la première pique, contrairement aux deux autres. La raison? Les feuilles du milieu de la tige du lycopode dendroïde sont étalées, presque à l’horizontale, et leurs bouts pointus attendent vos doigts! Chez les deux autres lycopodes, les feuilles sont accolées sur la tige et ne piquent pas. La différence entre ces derniers est plus subtile; les rameaux du lycopode de Hickey sont arrondis, ceux du lycopode obscur sont aplatis. Le lycopode obscur est beaucoup plus rare; il possède une feuille 2 fois plus petite que les autres sous le rameau.

Ces trois lycopodes sont des plantes forestières qui partagent le même habitat. Leur strobile unique est pratiquement sans tige. Leurs rhizomes, enfouis dans le sol, émettent des tiges dressées de 15 à 25 cm de hauteur, en ligne et plus au moins espacées. Les autres lycopodes courent plutôt à la surface et c’est la raison pour laquelle ils sont parfois appelés « courants verts ».

Tige feuillée; c’est le plus fréquent des lycopodes de ce type.

Photo : Carole Beauchesne

Les feuilles du milieu de la tige sont étalées

Photo : Carole Beauchesne

Tiges feuillées et strobiles

Photo : Carole Beauchesne

Les feuilles au milieu de la tige sont accolées

Photo : Carole Beauchesne

Les rameaux semblent aplatis…

Photo : Richard Pelletier

Lycopodium obscurum-DP

Les feuilles sous le rameau sont 2 fois plus petites que les autres…

Photo : Denis Paquette